en

Blogue

Témoignage | Une vérification externe des stratégies en place s’impose, même quand les choses vont bien

Établie à Lavaltrie, dans la banlieue de Montréal, Devolutions développe et commercialise des solutions de connexion à distance et de gestion de mots de passe. Fondée en 2004, l’entreprise mise sur un modèle commercial reposant sur le marketing entrant (inbound marketing), par lequel elle attire les clients afin de leur vendre ses produits en ligne, sans avoir recours à un seul vendeur.
 
Cette stratégie a donné lieu à des succès marqués : on compte aujourd’hui 300 000 utilisateurs des produits de Devolutions dans 125 pays. Les clients de la firme comprennent des organisations de tous les secteurs d’activités, y compris des sociétés de renom comme Shell, Walt Disney, la Nasa, Motorola, le département de la Défense américaine et Sony. Les produits de l’entreprise s’adressent à une clientèle compétente, formée de gestionnaires de réseaux.
 
Valider ses stratégies
Les succès de Devolutions n’ont pas empêché la direction de vérifier les stratégies en place dans le cadre d’un programme de TechnoMontréal. Devolutions avait l’habitude de travailler chaque année avec un coach d’affaires. Le président-fondateur de l’entreprise, David Hervieux, estime qu’il est important d’avoir un regard externe sur la gestion de la firme. Lorsqu’il a entendu parler du programme Plan de Match de TechnoMontréal, en 2015, il a été rapidement séduit.
 
« J’ai constaté qu’on n’essayait pas de me vendre des services, indique-t-il. Au contraire, on m’a donné une référence pour le cas où je souhaiterais pousser les choses plus loin. J’aimais aussi le fait de savoir à quel moment le programme allait commencer et se terminer. Je suis un gestionnaire pratique et je cherchais un programme pragmatique, qui ne soit pas axé sur de grandes théories. »
 
 
Le travail de Plan de Match chez Devolutions s’est échelonné sur un total de trois semaines au printemps 2015. À ce moment, l’entreprise n’avait pas de conseil d’administration et employait une vingtaine de personnes. Ses projets d’expansion allaient bon train.
 
« Ce qui est intéressant avec Plan de Match, c’est que le programme peut vous aider même lorsque ça va bien », souligne le président. Non seulement avons-nous examiné les secteurs organisationnels traditionnels, comme le marketing, les produits et les ventes, mais nous avons aussi analysé la façon dont l’entreprise est administrée, ce qui a été très bénéfique, car il est important que la machine soit bien huilée. »
 
David Hervieux dit avoir été agréablement surpris de ce volet administratif. Pour lui, il s’agit d’un domaine trop souvent négligé. Les orientations à ce chapitre ont fourni des outils très utiles au directeur des finances, précise-t-il. Parmi les avis d’ordre administratif émis par André Thompson, le coach des dernières cohortes de Plan de Match, on retrouve la nécessité pour Devolutions de déterminer si ses produits doivent être vendus par licence ou par abonnement. David Hervieux reconnaît l’importance d’éclaircir cette stratégie en raison des incidences sur le plan fiscal.
 
Par ailleurs, le président se réjouit que ce programme ait confirmé la justesse de certaines façons de faire en vigueur dans l’entreprise, notamment le modèle de marketing entrant. « Il est rassurant de se faire dire par une source externe que l’on est sur la bonne voie, souligne-t-il. En nous aidant à déterminer les secteurs clés sur lesquels travailler et en confirmant la validité de nos stratégies commerciales, ce processus de diagnostic de haut niveau a stimulé notre détermination à poursuivre notre croissance. »
 
La direction ne compte pas s’arrêter là
Devolutions continue de consacrer des investissements importants au développement des produits tout en maintenant une solide rentabilité. Forte de revenus de 5,4 millions $ et d’un effectif de 50 employés au 30 septembre 2016, l’entreprise projette d’atteindre des revenus de 10 millions $ et d’accroître son effectif à une centaine de personnes d’ici deux ans. Pour soutenir l’afflux de personnel, Devolutions vient d’emménager dans de nouveaux locaux à Lavaltrie, moyennant un investissement de 600 000 $.
 
Ainsi, la direction ne songe pas à un déménagement dans la métropole, souhaitant maintenir sa présence à Lavaltrie, où elle dit n’éprouver aucun problème de recrutement. À ce chapitre, Devolutions bénéficie de la proximité de l’Université du Québec à Trois-Rivières et du Cégep de Joliette, ainsi que d’un bassin de main-d’œuvre s’étendant de la Rive-Nord à la Mauricie. À terme, la direction souhaite capitaliser sur sa présence à Lavaltrie afin de contribuer à faire de cette municipalité un centre reconnu des technologies de l’information au Québec. 

Devenez partenaire

TechnoMontréal est fier de pouvoir compter sur des partenaires reconnus et soucieux de développer l'industrie des TIC du Grand Montréal.

En savoir plus >